87 pose des cadènes côté tribord

Toutes les maquettes que vous découvrirez sur ce site sont réalisées selon les plans de la collection Archéologie Navale,  à partir d’essences nobles, telles : le poirier, le noyer, le buis, l’ébène, l’olivier…

Le choix de la maquette tient compte de plusieurs paramètres : le siècle, vaisseau, frégate, gabare, Brick, goélette.. de sa complexité, voilée ou non.

La monographie de très bonne facture, retenue, son étude s’étend sur plusieurs semaines, voire mois pour  s’imprégner des différentes phases de construction. A cela s’ajoute l’histoire du bâtiment et la recherche de documents de plus en plus détaillés.

La façon de construire cette maquette ainsi que sa finition est laissée à l’inspiration de chacun d’entre vous. Elle peut être avec des couples pleins, par lignes d’eau, peinte …

Pour le puriste, la réalisation d’une maquette d’arsenal se fait par :

  • la distribution des membrures sur la quille,
  • la confection de l’étambot et l’arcasse,
  • la structure des baux et barrotins..

Vous pouvez border entièrement la coque, mais…. une charpente  boisée partiellement ou entièrement visible n’a pas son pareil, du moins à mon goût.

La mâture peut être complète, avec son gréement commis sur un métier personnalisé.

Personnellement, j’aime travailler certaines pièces en usinant des branches de poirier ou buis ,  jouant avec leurs formes et les incorporer dans la structure…

17 Vue sur archipompe